Actualités Bris de Glace Service

Plus d’un conducteur sur deux ne respecte pas les 80 km/h

Plus d'un conducteur sur deux ne respecte pas les 80 km par h

Plus d’un conducteur sur deux ne respecte pas les 80 km/h

La vitesse moyenne des conducteurs reste au-dessus de cette limitation de vitesse décriée selon le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement.

La Haute-Marne, le Cantal, la Creuse ou encore l’Hérault : la liste des départements qui sont repassés aux 90 km/h ou qui vont le faire s’allonge depuis le début de l’année. De quoi faire le bonheur des automobilistes, vent debout face aux 80 km/h et qui ne respectent généralement pas cette limitation de vitesse tant décriée, imposée sur le réseau des routes secondaires françaises depuis 18 mois. C’est ce qui ressort d’une étude du Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema), relayée par Radars-auto.com.

Missionné par le Délégué Interministériel à la Sécurité Routière, le Cerema s’appuie sur les données révélées par 50 capteurs placés sur le réseau routier. Selon celles-ci, jamais la vitesse moyenne des automobilistes n’est jamais descendue en dessous des 80 km/h depuis juillet 2018 sur les routes qui sont passées à cette limitation : 58% d’entre eux circulent au-dessus de cette limitation, dont 35% entre 80 et 90 km/h et 23% à plus de 90 km/h selon les chiffres de novembre 2019. La vitesse moyenne a néanmoins connu une baisse de 3,4 km/h en moyenne entre juin 2018 et novembre 2019 sur les routes concernées par les 80 km/h, ce qui reste trop peu puisque les excès de vitesse sont encore importants.

58% de personnes opposées aux 80 km/h

“Ces excès de vitesse inférieurs à 10 km/h sont principalement perçus par les usagers comme peu dangereux et peu répréhensibles, alors qu’ils jouent un rôle important dans la mortalité routière française”, explique le Cerema dans son communiqué. Selon une enquête d’opinion réalisée par la Sécurité routière et citée ici, une majorité des Français restaient opposés aux 80 km/h en octobre 2019 : 58% n’y étaient pas favorables. Ce chiffre a toutefois baissé depuis la mise en place de cette mesure : 70% des personnes interrogées n’y étaient pas favorables en avril 2018, puis 60% en mars 2019. Mais cette étude montre que la majorité des Français ne sont toujours pas prêts à accepter ou à respecter les 80 km/h…

Comme on peut le voir, si le 90 km/h était largement respecté en juin 2018, le 80 km/h ne l’a jamais été depuis juillet 2018…

Evolution de la vitesse moyenne sur les routes à 80 km/h

evolution-vitesse-moyenne-18-mois-80-kmhwww.radars-auto.com

Depuis le passage au 80 km/h, la vitesse moyenne enregistrée pour les véhicules légers a toujours été largement au-delà de la limitation. Au cours des 17 derniers mois, elle s’établit en moyenne à 83,5 km/h avec des variations mensuelles.

Le point le plus bas a été enregistré le mois de la mise en place, depuis la vitesse moyenne n’a cessé de remonter jusqu’à 84,1 km/h en juin 2019 avant de redescendre à 83,3 km/h au mois de novembre dernier, soit en dessous de la moyenne des 17 derniers mois.

Les français n’acceptent pas le 80 km/h

Pour évaluer l’acceptabilité de la mesure d’abaissement de la vitesse maximum autorisée à 80 km/h, la Sécurité routière a fait réalisé plusieurs enquêtes d’opinion, une avant la mise en place, en avril 2018, et deux après, la dernière ayant eu lieu en octobre 2019.

Il en ressort que la proportion de personnes qui déclarent y être favorable progresse mais ne représente toujours pas une majorité. Désormais, 42% des français déclarent être favorable à l’abaissement de la vitesse à 80 km/h alors qu’ils n’étaient que 30% en avril 2018.

A l’opposé, 23% des sondés se déclarent toujours “tout à fait” opposés à la mesure. Ce chiffre est en forte baisse puisque, avant la mise en place du 80 km/h, ils étaient 40% a y être totalement opposés.

Ces sondages concernent également le respect de la mesure. Là, les résultats sont très surprenants puisque 77% des sondés déclarent “respecter le plus souvent” ou “systématiquement” le 80 km/h.

Une proportion bien loin de ce que l’on constate dans la réalité puisque la majorité des conducteurs ne respectent pas le 80 km/h…

Sources: https://www.capital.fr/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *