Objectif : changer le comportement des automobilistes et des cyclistes. La Police Nationale mène une campagne de verbalisation sur trois jours, contre l’utilisation des oreillettes et du portable au volant ou à vélo. La législation à ce sujet devrait se durcir au mois de septembre.

Cela peut vous coûter jusqu’à 135 euros d’amende et 3 points en moins sur votre permis : l’utilisation de portables à vélo ou en voiture. Depuis 2015, les oreillettes et casques sont également interdits. A Strasbourg et alentours, des contrôles spécifiques ont lieu sur trois jours. Jean Hayet, le Directeur départemental adjoint de la Sécurité Publique du Bas-Rhin, parle de modifier le comportement des usagers :

Ca fait un moment quand même que ces infractions sont vraiment caractérisées, pourquoi ? Parce que c’est une cause d’accident, et donc là on passe à l’étape un peu plus importante qui consiste à dire : on a prévenu en amont de ces contrôles pendant trois jours, et l’objectif, c’était de faire en sorte que les gens modifient leur comportement, donc on essaye de faire en sorte de modifier les comportements des gens pour éviter les accidents tout simplement. / Jean Hayet

Les infractions liées à l’utilisation de casques portables et autres « perturbateurs » représentent une grande partie du nombre de verbalisations et d’accidents relevés par la police. 

[…] Ca représente – en terme de verbalisation pour nous – 7% de toutes nos verbalisations au niveau routier, quel que soit le routier. et ça représente quasiment 50% de nos verbalisations, pour tout ce qui est lié à la circulation routière. Vous voyez que ça représente quand même un chiffre important. / Jean Hayet

Dès la rentrée de septembre, la législation sur l’utilisation des écouteurs et portables au volant va se durcir et devenir plus répressive. 

Elle va se durcir avec des retraits immédiat du permis de conduire par rapport à certaines infractions avec la circonstance aggravante d’avoir le téléphone et ces éléments là, donc c’est ça qui va être encore plus répressif. Le but du jeu c’est vraiment, pour les gens, mis à part la sécurité routière, dans leur propre intérêt malheureusement financier, c’est de modifier leur comportement dans l’attente de cette évolution de la législation. / Jean Hayet

Pendant cette opération de verbalisation, nous avons rencontré quelques usagers, certains savaient qu’ils étaient en infraction, d’autres non…

On sait toujours qu’il y a un danger jusqu’à ce que ça nous arrive vraiment… Là j’en ai pour 120 euros. / Je trouve que ça fait un peu cher pour un rappel à l’ordre quoi…. Non je ne vais plus les mettre du coup (les écouteurs), c’est sûr. / J’avais les oreillettes à vélo et il y avait la police, du coup ils m’ont arrêtée pour me verbaliser… Vous saviez que c’était interdit ? Oui… Mais en même temps rouler à vélo sans musique c’est un peu nul… Même si ça ne dure pas longtemps, ça passe plus rapidement en fait. 

Sources: www.topmusic.fr (par Carole Campo)